La méthode de travail proposée est découpée en 4 étapes :

 

Etape 1 – Recueil des informations

L’état des lieux comporte un examen et une description détaillé de la copropriété et de l’ensemble des parties communes.

L’équipe projet mène les actions suivantes :

  • Etude des données fournies par le maitre d’ouvrage (conseil syndical et syndic) : bâtiments et équipements, consommations, type et confort d’usage, factures énergétiques des trois dernières années
  • Questionnaire à destination des copropriétaires et occupants (usage, équipements, confort ressenti)

Visite détaillée de la copropriété :

  • Visite de logements cibles dont la liste sera convenue au préalable
  • Rencontre des occupants et de l’exploitant
  • Examen du bâtiment (façades, toitures, menuiseries, balcons et terrasses, renouvellement d’air, etc.)
  • Examen des installations techniques (chauffage, ventilation, électricité des parties communes, etc.)
  • Etude des éléments influant le confort d’été
  • Examen des possibilités de passage aux énergies renouvelables
  • Investigation thermographique (photographies thermiques) (matériel utilisé : caméra thermique FLIR B400)
  • Bilan énergétique de la copropriété

Etape 2 – Synthèse des données recueillies

Cette deuxième étape permet l’analyse énergétique de la copropriété. Elle se décompose en trois étapes :

  • Description des qualités thermiques
  • Analyse des consommations réelles
  • Création d’un modèle théorique

Cette étape sera aussi l’occasion d’analyser le contrat d’exploitation et des abonnements. L’objectif est d’évaluer leur adéquation à la situation de la copropriété.

Etape 3 – Programmes de travaux

Les préconisations sont des propositions d’amélioration énergétique poste par poste. Un large éventail de préconisations est proposé. Elles concernent à minima l’utilisation et l’exploitation, le bâtiment, les systèmes thermiques, l’éclairage des parties communes, etc. Elles englobent les actions à faible investissement tout autant que les actions à investissement important.

Exemple de préconisations :

  • Modification de la régulation du chauffage
  • Désembouage et équilibrage du réseau de chauffage
  • Changement de l’éclairage des parties communes
  • Isolation thermique par l’extérieur
  • Mise en place de panneaux solaires thermiques pour la production d’eau chaude sanitaire
  • Etc.

Pour chacune des préconisations seront notamment détaillé :

  • Descriptif technique
  • Gain énergétique
  • Gain financier
  • Gains environnementaux
  • Coût de mise en œuvre
  • Temps de retour actualisé
  • Aides mobilisables : CEE, crédits d’impôts, aides financières diverses.

Les préconisations sont présentées sous la forme d’un tableau de synthèse reprenant les principales informations.

Etape 4 – Coordination et synthèse

Une réunion préalable aura lieu avec le Conseil Syndical, le Syndic et le Chef de projet  du bureau d’étude, elle a pour objectifs :

  • De présenter les résultats de l’audit et le rapport synthétique : performance énergétique actuelle, préconisations postes par postes et les deux premiers programmes de travaux
  • De répondre aux questions du Conseil Syndical et du Syndic
  • De valider le choix des programmes de travaux proposés
  • De préparer la présentation de l’audit énergétique en Assemblée Générale.

A l’issue de cette réunion, le Conseil Syndical et le Syndic doivent transmettre un document de synthèse regroupant l’ensemble des remarques et les modifications à apporter au rapport. Ce document servira de référence pour la réalisation du rapport final. Les remarques et demandes de modification transmises en dehors de ce cadre ne pourront pas être prises en compte pour des questions de coordination et de qualité.

Après validation du rapport par le Conseil Syndical et le Syndic, une réunion de présentation des résultats de l’audit énergétique aux copropriétaires aura lieu.

Vous voulez réaliser un audit ?

 

 Nous contacter